Horizon Livre - Librairie Balade, Randos et Pyrénées
Accueil Dossiers Cols et cirques Pla d'Adet

Pla d'Adet

Voilà un autre haut lieu des Hautes Pyrénées : le Pla d'Adet. Certes, c'est une station de sport d'hiver donc au sommet se trouve pas mal de chalets qui gâchent un peu le paysage mais pour ce qui est de la montée, elle n'a rien à envier aux autres cols des Pyrénées! Elle fut le théâtre de la dernière victoire d'étape de Poulidor sur le Tour de France en 1974. Une montée durant laquelle il a battu à la pédale le grand Eddy Merckx relégué à plus de 2min (mais qui avait plus de 8min d'avance au général). Lucien Van Impe a également gagné à 2 reprises dans cette station.

Etant donné que c'est une station de sport d'hiver, elle n'a qu'un seul versant. La station culmine à 1680m d'altitude pour une longueur de 10,2 kilomètres et 8,5% de pente moyenne, ce qui représente environ 850m de dénivelé! Un gros morceau, surtout que les 3 derniers kilomètres sont faciles!

Lorsque le cycliste se trouve à Saint Lary, il faut prendre la direction de Vignec à l'ouest. Là, la montée va commencer directement sur de très forts pourcentages! Une longue ligne droite sur des pentes entre 9 et 11%.  Une ligne droite interminable sur une route large au début et en très bon état bordée sur la droite par un petit muret blanc évitant la chute dans le ravin, ce qui pourrait être assez facheux. Beaucoup trouvent le paysage et la vue sur la vallée de Saint Lary en contrebas très jolie, moi je n'ai pas trouvé, mais cela dépend de chacun je pense. L'inconvénient de cette route est la fréquentation automobile qui reste élevée en été. Après plus de deux bons kilomètres de ligne droite sur ces pentes à 9-11%, la route part en épingle à gauche. Détrompez vous! La pente ne baisse pas! Et c'est reparti dans l'autre sens dans une grande ligne droite de nouveau avec la vue sur la vallée sur notre gauche! Attention au vent qui souffle fort dans ce coin là! Tantôt de face, tantôt dans le dos selon le lacet dans lequel on est!  Cette pente rude et usante ne va pas faiblir pendant encore plusieurs kilomètres! Une éternité. La route va finir par être un peu plus sinueuse en approchant du village de Soulan mais pas énormément non plus. La portion juste avant Soulan et dans le village est très raide à 11% de moyenne! A Soulan nous sommes au 7e kilomètre de l'ascension, il en reste moins de 4 jusqu'au sommet et là, le cycliste peut se dire que le plus dur est fait! Quelques centaines de mètres après Soulan, la route va devenir plate pendant environ 200m. A cet endroit se trouve un grand parking ainsi qu'une bifurcation avec une route partant sur la droite en direction du col du Portet (2215m). Pour continuer vers le Pla d'Adet il faut continuer sur la route principale qui part vers la gauche. Après les 7 premiers kilomètres, les 3 derniers c'est vraiment de la rigolade. Un kilomètre à 3,5% suivi d'un autre à 5% avant de se retrouver sur un dernier kilomètre au milieu des chalets, à 7%. Sur cette dernière portion, la route passe dans une petite forêt qui sera appréciée du cycliste par forte chaleur!
Au sommet, comme je le disais, la vue est gâchée par les chalets mais on peut quand même en profiter. Sur le versant d'en face il est possible d'apercevoir les lacets montant vers le col du Portet, tandis que la vue sur les sommets alentours est dégagée.

Cette montée est donc courte mais très raide sur le début et c'est quand même avec un certain soulagement que le cycliste arrivera là-haut. Attention au vent qui souffle souvent fort sur le début de la montée très exposée. Le paysage ne vaut pas celui du Tourmalet ou du Soulor, mais il est quand même sympa au sommet.
 

Actualités


  • Mercredi 15 août, toute la journée, le public est convié à découvrir le mode de vie des chasseurs nomades au travers de reconstitutions plus vraies que nature. Autour d'un campement préhistorique, Florent Rivère, spécialiste de la préhistoire, va animer des ateliers où petits et grands vont découvrir comment vivaient nos ancêtres : chasse, taille d'un silex, fabrique d'ornements et bijoux. Chacun pourra même repartir avec sa propre création. Une animation qui, à chaque fois, a eu un grand succès et qui s'appuie sur des techniques archéologiques expérimentales vérifiées et validées par les scientifiques. Des animations à découvrir en famille. Ces animations sont comprises dans le tarif normal d'entrée. Durant l'été, les visites ont lieu tous les jours, à l'espace préhistoire de Labastide. Renseignements en téléphonant au 05.62.49.14.03. Ces manifestations sont soutenues par le conseil général des Hautes Pyrénées et le conseil régional Midi-Pyrénées.
    Lire la suite...

  • Ce week end se déroulera la 6 éme éditions de la course Cyclosportive : La Pyrénéenne 2012 dans le département des Hautes Pyrénées.


    Les organisateurs vous proposent deux parcours :
    Deux Vallées : 103 km par la Hourquette d'Ancizan, le col d'Aspin et la vallée du Louron Quatre Vallées : 174 km par la Hourquette d'Ancizan, le Tourmalet, le col d'Aspin : il s'agit de l'itinéraire traditionnel qui relie les trois villes coorganisatrices  (Argelès Gazost - Bagnères de Bigorre et Saint Lary Soulan).

    La Pyrénéenne Cyclosportive
    1 rue Hount Blanque
    65200 BAGNERES DE BIGORRE

    courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Lire la suite...

  • Je vous conseille ce Parc "Préhistoludique". J'ai passé une  après-midi fort agréable dans un cadre agréable. L'accueil est excellent gentillesse et compétence sont au rendez-vous. Pour vos enfants un parcours et une tyrolienne les attentent pour patienter avant la visite guidée. Cette visite guidée par une adorable diplômée vous permettra de découvrir divers aspect de la vie dans les grottes des Baronnies . Vous apprendrez à faire du feu (pas simple), une grotte vous accueillera pour la projection d'un documentaire enrichissant, vous deviendrez un chasseur des temps anciens à l'aide des propulseur pour finir cette visite qui dure 1h30 vous immortaliserez votre venue en devenant l'espace d'un moment des artistes peintres.

    Ne ratez pas le détour par la Perte !
    Lire la suite...

  • La Grotte du Maz d'Azil dans l'Ariège dévoile don histoire lors de travaux d'aménagement. Une hydrogéologue, Manon Rabelet, a découvert pendant les travaux une "couche archéologique d'origine". Cette trouvaille a amené sur le site les chercheurs de l' I.N.R.A. (Institut Nationale de Recherche Agronomique). Ils ont mis à jour des silex (racloir et burin) et des os d'animaux (bovidés) qui correspondraient à la fin du Paléolithique Supérieur. Les objets vont être confier à des laboratoires extérieurs pour une datation précise. La D.R.A.C. ( Direction Régionale des Affaires Culturelles) s'engage, selon les résultats, à mettre en place une équipe pour relancer les recherches archéologique sur le site du Mas d'Azil. La grotte restera ouverte aux publics du 1/07 au 16/09 2012, pour ne pas déséquilibrer la situation financière du site. Il sera possible de voir cette couche sédimentaire.
    Lire la suite...

  • Appel à bénévoles !

     Le spectacle de Gavarnie recherche du 19 juillet au 4 août 2013 !

    Pour toute information, n'hésitez pas à envoyer un e-mail à l'adresse suivante: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Lire la suite...

  • Nous vous proposons un lien vers une pétition que nous trouvons importante. Les abeilles sont synonymes de vie, leur rôle est primordial dans le cycle de la vie. Notre engagement peut permettre une prise en compte par les pouvoirs publics face au lobby des OGM. Nous vous proposons de cliquer sur l'affiche suivante pour vous rendre sur le site et à vous de choisir votre engagement.
    Lire la suite...
  • Jardins en Fête (28.09.12)

    Après les Pyrénéennes, un autre grand rendez-vous attend les commingeois. «Les jardins en fête» c'est pour le samedi 29 septembre à Huos. Les Jardins du Comminges organisent en effet la 2e édition de cette manifestation qui se veut familiale et conviviale. S'amuser, cuisiner, déguster, partager les connaissances, tout cela autour des légumes, du bio et du végétal. De 11 heures à 20 heures, petits et grands sont invités à cette fête qui s'articulera autour d'un dense programme d'animations mené par de nombreux intervenants associatifs. Pour les plus jeunes : Ateliers pédagogiques avec jeux sensoriels et activités de jardinage ; modelage de légumes en argile ; contes d'Amérique latine ; atelier de cuisine avec préparation de sirop de menthe, de pain et de beurre pour le goûter ; jeux autour du jardin et initiation à la sculpture sur bois… Pour les plus grands : Réussir son potager : conseils, échanges sur les techniques et méthodes du potager, échanges de semences. Que chacun amène des graines, et ses questions… Cours de cuisine de légumes sur le thème «Quand les épices rencontrent les légumes» : inscriptions au 05 61 89 04 87 ou Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. . (6 personnes maximum.) Participation : 10 €. Chacun emportera son plat. Visite des Jardins de Cocagne avec les aides maraîchers. Plusieurs stands : bouturage, récolte de graines et bourse aux plantes avec Semences et partage ; réussir son compost avec la Communauté de communes du Haut-Comminges ; greffes avec les Vergers retrouvés du Comminges. Pour petits et grands : Concours de cuisine (inscriptions au 05 61 89 04 87 ou Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) Avant 14 heures : amener un plat cuisiné froid, végétarien, de saison et sa recette (œufs et produits laitiers acceptés). Concerts : à 16 h 30 «Cantar», trio d'Amérique du sud ; de 18 h 30 à 20 heures : apéro-concert avec «The Taikonauts», quatuor rock toulousain Toute la journée, buvette avec jus de fruits, sirops… Le midi, repas à base de légumes du jardin et pain bio : 5 € l'assiette… et vente de pâtisseries. Entrée gratuite. Contact : 05 61 89 04 87.
    Lire la suite...


  • Pour tous les renseignements, vous pouvez contacter Mme Marianne Sagot, accompagnatrice en montagne au 06 95 13 66 48 ou par le biais de son courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .
    Lire la suite...

  • Le week end du 25 et 26 février 2012, Cauterets rimera avec Rugby. La station de sport d'hiver des Hautes Pyrénées aura le privilège d'accueillir sur l'espace de deux jours plusieurs joueurs du Top 14 dans le cadre du Cauterets Passion Rugby. Cette manifestation est mise en place à l'initiative du groupe Odalys, de la municipalité et de l'office de tourisme de Cauterets, du casino et de Rugby Unit.
    Lire la suite...
  • Nous vous proposons  l'article de La Dépêche du Midi du 24/06/2012 :
    Imaginez une rivière qui coule quand ça lui chante ! Voilà Fontestorbe, à Bélesta. Véritable merveille de la nature, Guillaume de Salluste, sieur du Bartas (1544-1490), mettait Fontestorbes au nombre des « neuf muses des Pyrénées ». Fontestorbes est connue depuis la nuit des temps ; elle a toujours intrigué les hommes qui vécurent ici. Son nom, d'ailleurs, porte l'interrogation qu'elle suscite : selon les érudits, il vient soit du latin « Fontes Orbati », c'est-à-dire sources privées d'eau, ou peut-être « Fons Turbatus », source dérangée, ou encore le nom pourrait dériver de la transcription francisée de l'occitan « Font Estorba », ou source encombrée. Ainsi donc, elle est intermittente : de 65 mn en début de cycle ; elle diminue ensuite progressivement jusqu'à atteindre un minimum de 61 mn, puis remonte de nouveau et peut dépasser sa moyenne avec un maximum de 90 mn. Mais elle ne s'arrête pas totalement de couler. En général, dans des conditions climatiques moyennes, le cycle d'intermittence va de la mi-juillet à la fin novembre, c'est-à-dire une durée de 130 jours. Mais attention, lors du cycle d'intermittence, celui-ci peut cesser provisoirement pendant plus ou moins longtemps lorsque se produisent des pluies régulières ou de forts orages. La Dépêche du Midi
    Lire la suite...

Le saviez-vous ?

  • Bornage des Pyrénées (12.04.13)
    La chaine des Pyrénées comprend 602 bornes. La borne n°1  débute sur la rive droite de la Bidassoa, pour se terminer au pied du Cap de Creus avec la borne 602. Ce bornage remonte à l'époque du Traité des Pyrénées.
  • La Pala Carta (23.10.12)
    La Pala Corta 

     
    Spécialité virile entre toutes ,elle est pratiquée avec un instrument ou "massue".
    Il faut aux joueurs des qualités physique et d’adresse exceptionnelles pour retourner pendant les échanges une pelote dure et vive. Régulièrement les palistes recouvrent de ruban adhésif (Chatterton) et résine de pin le manche de leur instrument pour favoriser son adhérence
    .


    La région Midi‐Pyrénées est une région phare pour la Pala corta puisque elle possède en son rang les champions du monde en titre 2010 à Pau et les vainqueurs de la coupe du monde 2011 à Brive, Sylvain Brefel et Thomas Iris.

    Mais les grands espoirs au niveau mondial dans cette discipline, ce sont les jeunes Tarbais Pierre Adrien Casteran et Benoit Chatellier.
    Déjà 4 fois Champions de France junior et 1/2 finalistes des derniers championnats de France seniors, ils espèrent décrocher leur premier titre de Champion du Monde le 28 Octobre , chez eux , à Tarbes.
  • Gaye Mariolle (04.07.12)
    Le soldat de Napoléon, Gaye Mariolle, natif de la vallée est à l'origine de la célèbre Fête des Mariolles de Campan dans les Hautes Pyrénées. 
  • Gaztelu Zahar (04.07.12)

    Fondé en 1945, Gaztelu Zahar est le premier chœur d'hommes du Pays basque français. Aujourd'hui, ses membres perpétuent la tradition transmise par leurs aînés du chant choral basque populaire.
  • Hourquette d'Ossoue (23.04.12)

    Le plus haut col sur la route du GR10 est celui de la Hourquette d’Ossoue dans le massif du Vignemale à 2 734 m d’altitude.