Horizon Livre - Librairie Balade, Randos et Pyrénées
Accueil Dossiers Cols et cirques Pla d'Adet

Pla d'Adet

Voilà un autre haut lieu des Hautes Pyrénées : le Pla d'Adet. Certes, c'est une station de sport d'hiver donc au sommet se trouve pas mal de chalets qui gâchent un peu le paysage mais pour ce qui est de la montée, elle n'a rien à envier aux autres cols des Pyrénées! Elle fut le théâtre de la dernière victoire d'étape de Poulidor sur le Tour de France en 1974. Une montée durant laquelle il a battu à la pédale le grand Eddy Merckx relégué à plus de 2min (mais qui avait plus de 8min d'avance au général). Lucien Van Impe a également gagné à 2 reprises dans cette station.

Etant donné que c'est une station de sport d'hiver, elle n'a qu'un seul versant. La station culmine à 1680m d'altitude pour une longueur de 10,2 kilomètres et 8,5% de pente moyenne, ce qui représente environ 850m de dénivelé! Un gros morceau, surtout que les 3 derniers kilomètres sont faciles!

Lorsque le cycliste se trouve à Saint Lary, il faut prendre la direction de Vignec à l'ouest. Là, la montée va commencer directement sur de très forts pourcentages! Une longue ligne droite sur des pentes entre 9 et 11%.  Une ligne droite interminable sur une route large au début et en très bon état bordée sur la droite par un petit muret blanc évitant la chute dans le ravin, ce qui pourrait être assez facheux. Beaucoup trouvent le paysage et la vue sur la vallée de Saint Lary en contrebas très jolie, moi je n'ai pas trouvé, mais cela dépend de chacun je pense. L'inconvénient de cette route est la fréquentation automobile qui reste élevée en été. Après plus de deux bons kilomètres de ligne droite sur ces pentes à 9-11%, la route part en épingle à gauche. Détrompez vous! La pente ne baisse pas! Et c'est reparti dans l'autre sens dans une grande ligne droite de nouveau avec la vue sur la vallée sur notre gauche! Attention au vent qui souffle fort dans ce coin là! Tantôt de face, tantôt dans le dos selon le lacet dans lequel on est!  Cette pente rude et usante ne va pas faiblir pendant encore plusieurs kilomètres! Une éternité. La route va finir par être un peu plus sinueuse en approchant du village de Soulan mais pas énormément non plus. La portion juste avant Soulan et dans le village est très raide à 11% de moyenne! A Soulan nous sommes au 7e kilomètre de l'ascension, il en reste moins de 4 jusqu'au sommet et là, le cycliste peut se dire que le plus dur est fait! Quelques centaines de mètres après Soulan, la route va devenir plate pendant environ 200m. A cet endroit se trouve un grand parking ainsi qu'une bifurcation avec une route partant sur la droite en direction du col du Portet (2215m). Pour continuer vers le Pla d'Adet il faut continuer sur la route principale qui part vers la gauche. Après les 7 premiers kilomètres, les 3 derniers c'est vraiment de la rigolade. Un kilomètre à 3,5% suivi d'un autre à 5% avant de se retrouver sur un dernier kilomètre au milieu des chalets, à 7%. Sur cette dernière portion, la route passe dans une petite forêt qui sera appréciée du cycliste par forte chaleur!
Au sommet, comme je le disais, la vue est gâchée par les chalets mais on peut quand même en profiter. Sur le versant d'en face il est possible d'apercevoir les lacets montant vers le col du Portet, tandis que la vue sur les sommets alentours est dégagée.

Cette montée est donc courte mais très raide sur le début et c'est quand même avec un certain soulagement que le cycliste arrivera là-haut. Attention au vent qui souffle souvent fort sur le début de la montée très exposée. Le paysage ne vaut pas celui du Tourmalet ou du Soulor, mais il est quand même sympa au sommet.
 

Actualités

  • Anselmo Guinea (11.02.12)

    Un hommage est rendu au peintre Anselmo Guinea, né à Bilbao en 1854, par sa ville natale et le musée de Beaux-Arts qui l'expose jusqu'au 20 mai. Plus de la moitié des 80 œuvres présentées sont inédites.
    Lors de son passage à Paris, Anselmo Guinea découvrit l'impressionnisme, le pointillisme et l'art moderne qui entraina un changement radical de sa peinture. Exposition exceptionnelle à voir.
    Lire la suite...
  • Et la Marmotte... (25.07.12)


    Espèce emblématique de la montagne Pyrénéenne, la marmotte est l’un des mammifères les plus faciles à observer lors des randonnées estivales en montagne. Son aire de répartition se situe entre 1200 et 2500 m d' altitude. La Haute-Vallée d’Aure, la vallée de Luz-Saint-Sauveur ou de Cauterets sont de magnifiques endroits pour les observer dans les Hautes-Pyrénées.

    Les marmottes vivent en famille dans un réseau de galeries souterraines reliant plusieurs terriers qu’elles creusent à l' aide de leurs pattes antérieurs munies d' ongles longs. La marmotte pèse de 3 à 5 kg et mesure de 45 à 60 cm de long. Les marmottons, plus petits sont visibles à partir de la mi-juillet : leurs jeux et leurs mimiques sont irrésistibles !

    Le pelage de la marmotte est brun-jaune, le sommet de sa tête est plus foncé, son ventre plus clair et sa longue queue touffue (de 15 à 25 cm de long) est brune à la base et noire au bout. Elle a de petites oreilles et des courtes pattes terminées par de petites mains composées.

    Les marmottes se reconnaissent entre elles à leur odeur grâce à des glandes secrétant un liquide odorant qui permet à chaque animal de se reconnaître selon un rite qui consiste à renifler son voisin ou voisine au niveau des joues. Ce mode de fonctionnement permet de sauvegarder l' unité de la communauté et de délimiter l' espace de vie.

    Chaque groupe familial possède son territoire, dans lequel se trouvent des pistes, des postes de guet, des terriers et de la nourriture. Plusieurs familles voisines forment une colonie.

    Se sentir , se reconnaître , crier , jouer , se prévenir du danger , fuir, défendre les limites de son territoire, manger et aussi se " soleiller" , sont des actes de la vie les plus souvent observés dans une colonie de marmottes. Pour mettre toutes les chances d’observer les marmottes de votre côté, évitez de parler, marchez lentement sans mouvements brusques, et accroupissez vous pour casser la silhouette humaine. Les jumelles ne sont pas indispensables mais peuvent se révéler utiles. Pour découvrir plus de photos de marmottes, vous pouvez visiter mon site internet : www.plein-de-vie.com , mes cours photo peuvent vous permettre de les observer et de les photographier dans de bonnes conditions (de mai à octobre sur réservation à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ). Michael Martinez, photographe naturaliste 
    Lire la suite...

  • Le site ecologie-pratique.org publie une annonce pour la recherche de bénévoles dans le cadre d'un chantier d'été 2012, au coeur des Pyrénées. Toutes les personnes désireuse de participer à ce projet peuvent contacter l'organisateur Lalung au 06 92 77 51 67 ou par courriel :
    Lire la suite...
  • La Ramade (26.06.13)
    La Ramade 2013 La Communauté de Communes Capcir - Haut Conflent, site VTT, associée au Club VTT Capcir Aventure VTT, sont heureux de vous présenter la 3ème édition de la RAMADE, randonnée VTT en Capcir - Haut Conflent... Dimanche 8 septembre 2013. Vous traverserez les villages du Capcir - Haut Conflent, les cols et chemins de la vallée des Garrotxes en passant par le lac de Matemale.Le tout, dans le magnifique site classé Madres - Coronat au coeur du Parc Naturel des Pyrénées Catalanes... Ambiance décontractée et conviviale avec buffet campagnard et tombola à l’arrivée.
    Plusieurs parcours, pour tous les niveaux : 18, 40, 58 ou 80 km.
    Bien que cette randonnée ne soit pas une compétition, votre temps vous sera donné à l’arrivée.
    Lire la suite...

  • Le comité départemental de cyclotourisme de l' Aude se porte bien, est le résumé de l'assemblée générale élective qui vient d'avoir lieu à Bram. On en retient surtout que la présentation des randonnées pour 2012 : 40 randonnées en vue. Avec un événement de poids, la 9 ème Randonnée Européenne qui se déroulera les 2 et 3 juin 2012 au départ de Trèbes.
    Lire la suite...

  • La fromagerie Agour située à Hélette, dans les Pyrénées Atlantiques productrice de fromage labélisée Ossau Iraty vient de se voir décerné d'un jury international de professionnels, le titre honorifique de "Meilleur Fromage du Monde". Cet article paru dans le journal Sud-Ouest, insiste sur la qualité du jury réuni cette année en Angleterre. La fromagerie Agour était en compétition avec 2700 autres fromagers du monde entier.
    Il faut souligner que cette fromagerie locale obtient cette récompense pour la deuxième fois, preuve de qualité sur le long terme, nous espérons que cette récompense dopera les ventes à l'exportation.
    Il est le seul fromage français primé.
    Lire la suite...
  • Lettre à Niky (17.03.12)

    Bonjour à vous Niky,

    "Nous partons, nous bradons" prône en titre sur votre site dédié à la station de ski d'Issarbe que vous portez à bouts de bras depuis 7  années.
    Nous n'avons pas le plaisir de vous connaitre mais nous avons appréciez les divers échanges que nous avons eu.

    Notre surprise est de taille au vue de votre "investissement" personnel réalisée depuis le 13 novembre 2005, prise de vos fonctions, à la station d'Issarbe :
    gîte sous Yourte les nuits sous Igloo location de raquettes, ski de fond, luge. location de VTT stage photo (il devait être géniaux aux vues des photos sur votre site) balade à dos d'âne pour la découverte de la faune et la flore des Pyrénées Restauration accueil d'enfant en difficulté cours de math (investissement local).
    Il est triste de voir des personnes associant l'originalité, la créativité, le sens du commerce,... devoir déclarer forfait par manque de moyen et de reconnaissance.

    Nous vivons vraiment dans un monde aseptisé où seul la consommation de masse (sans originalité) prône. Nos chers concitoyens, dont je fais souvent partie, scient peu à peu la branche qui les porte.

    On a peu à peu glissé sur une constante unique : le prix (enrichissement d’une minorité pour l'appauvrissement de la majorité).
    On a peu à peu glisser vers une proposition unique : le monopole (concentration de l'offre sur des structures mondiale)
    On a peu à peu glisser vers une demande unique : le produit ( un produit de masse qui convient au plus grand nombres)

    Vous étiez une irréductible béarnaise. Une station comme Issarbe est un symbole de liberté, d'alternative, d'espace de convivialité,...

    Nous nous inclinons devant le travail accompli  pendant ces années et un sentiment  restera Respect.

    Bon courage à vous nicky ! Vous êtes dans le vrai dans la vie celle des hommes et de l'échange.
    Lire la suite...



  • 3es CONFRONTATIONS DE LA MONTAGNE REBELLE

    jeudi 27 septembre 2012 - 9h30 à l'Hospitalet

    Territoires en marge : un cas d'école


    Préoccupation majeure de notre société, l’éducation et l’avenir de la jeunesse sont une priorité nationale. Elle se confronte à de nombreux problèmes et fait l’objet de débats et polémiques incessants. Au cœur de ce sujet sensible surgissent des questions, des anxiétés, des impasses : décrochage scolaire, panne de l’ascenseur social, augmentation des inégalités, chômage des jeunes...
    De nouveaux modèles peuvent-ils émerger ?
    Quelles expérimentations innovantes à mettre en œuvre pour demain ?

    Des territoires fracturés côtoient des territoires délaissés
    Là où la ville se confronte à de vives fractures sociales, les zones rurales et de montagne subissent une déscolarisation sans précédent... Deux univers se désagrègent sans se voir. Les uns, vivent de plein fouet les surcharges, les manques de moyens mais aussi les tensions culturelles et sociales qui surgissent dès le plus jeune âge. Les autres tentent de conserver des écoles qui disparaissent une à une, laissant en friche toute idée de resocialisation locale. Non, l’école n’est plus la même partout en France...

    Territoires en marge : une ressource insoupçonnée ?
    Ces territoires ruraux constituent, par nature, un terreau favorable au renouvellement des pratiques éducatives. Une pépite ignorée où la décentralisation donne pourtant aux collectivités territoriales des marges de manoeuvre nouvelles, où la mobilisation des parents, des enseignants et de collectifs démontre que ces territoires sont de véritables laboratoires d’idée. Des lieux d’expérimentation et d’innovation où peuvent se conjuguer culture, connaissance, accès au monde réel et aux métiers, confiance, brassage de proximité, transmission intergénérationnelle, coopération, individuation, valeurs collectives, socialisation qui génèrent un effet positif sur l’intégration sociale et la réussite scolaire.

    Cas d’école. Le «faible» sera-t-il le levier du «fort» ? Les territoires en marge constituent-ils une ressource insoupçonnée pour l’ensemble de la cité ?
    Intervenants
    :

    Marc CARBALLIDO, vice-président du Conseil régional Midi-Pyrénées,
    Pierre CHAMPOLLION, président de l’Observatoire de l’Ecole Rurale, inspecteur d’Académie Inspecteur Pédagogique hors-classe - Chercheur. Grenoble.
    Marc DEMEUSE, professeur à l’Université de Mons. Directeur de l’Institut d’Administration Scolaire de Belgique.
    Eric BARDON, Conseil général de l’agriculture, de l’alimentation et des espaces ruraux. Paris. Membre du think tank européen : «Groupe Saint-Germain».
    Patrick DENOUX, professeur de psychologie interculturelle. Université Jules Verne. Amiens. Membre du think tank européen : «Groupe Saint-Germain».
    Didier HOUGUET. Ministère des finances. Paris. Ancien conseiller du ministre de l’Économie. Spécialiste du monde rural et des collectivités locales.
    Jean TKACZUK président de la Commission recherche et enseignement supérieur du Conseil régional Midi-Pyrénées.
    Lire la suite...


  • Saint-Bertrand-de-Comminges, 2 000 ans d'histoire, à la Une de Pyrénées Magazine (n°143 de septembre-octobre).
    Saint-Bertrand-de-Comminges et Valcabrère, les diamants bruts du Comminges.
    Ces deux sites majeurs du patrimoine pyrénéen sont aussi des villages typiques du piémont.
    Visite guidée de ces hauts lieux de culture à découvrir dans un dossier de 13 pages de Pyrénées Magazine.
    Un reportage est aussi consacré à "Florent Rivère, la préhistoire dans la peau".
    Florent Rivère, animateur d'Archéo-labo d'Aurignac, l'atelier d'initiation à l'archéologie préhistorique, n'étudie pas seulement la préhistoire, il la fait vivre. Chaque découverte archéologique est un prétexte pour une expérience, ou même un trek, afin d'éprouver la vie des hommes préhistoriques. Et, à ses côtés, on s'y croirait...
    Un magnifique reportage de 5 pages à découvrir dans Pyrénées Magazine.


    Lire la suite...

  • Nous vous proposerons prochainement les éditions " les Requins Marteaux " , édition atypique spécialisés dans la Bande Dessinée.

    Fondé en 1991 par Guillaume Guerse, Marc Pichelin et Bernard Khatou, Les Requins Marteaux est un collectif à géométrie variable : à la fois éditeur, producteur de films, concepteur d'expositions et organisateur du festival Rétine, son approche tentaculaire décline sur différents supports l'univers souvent irrévérencieux et sans concessions des auteurs de la maison.
    Très vite rejoint par Pierre Druilhe et Moolinex, le collectif crée et anime ensemble le journal « Ferraille », qui connaît une première vie en kiosque de 1996 à 2001.

    En 2003, Felder, Cizo et Winshluss reprennent la direction éditoriale du titre qui devient alors "Ferraille Illustré" et accueille la crème de la scène graphique contemporaine. Le ton volontiers décalé de la revue s'appuie sur un efficace sens du détournement.
    En marge du journal, le catalogue des Requins Marteaux va rapidement s'étoffer pour compter désormais près d'une centaine de titres. Le soin apporté à la fabrication des ouvrages, ainsi qu'une ligne éditoriale exigeante située au carrefour de la bande dessinée, de l'illustration et de l'art contemporain sont récompensés en 2009, par l'obtention du prix du meilleur album au Festival d'Angoulême pour le Pinocchio de Winshluss.
    Ce même Winshluss qui – avec son complice Cizo – va contribuer à émanciper l'esprit "Ferraille" du support livre pour lui faire notamment prendre vie sous forme de courts-métrages d'animation et d'expositions de grande envergure.

    Malgré la tourmente de l'année 2011 et les problèmes financiers auxquels la maison a dû faire face, la volonté et l'énergie de continuer à faire exister des projets singuliers autour de la bande dessinée sont bel et bien là. 


    Ils présenteront leurs livres du premier trimestre en exclusivité au festival d'Angoulême 2012 et vous invitent à les retrouver sur le stand N50 du Nouveau Monde pour :
    le Verre du rescapé : apéritif de la mort sur le stand des Requins   le vendredi 27 à 18h le Brunch Villemollois : sangria express et saucisses de Hamster      le samedi 28 à 13h le Pot de l'amitié franco-suédoise : lancement de Rayon Frais (une anthologie de bande dessinée suédoise) le samedi 28 à 19h.
    Lire la suite...

Le saviez-vous ?

  • Bornage des Pyrénées (12.04.13)
    La chaine des Pyrénées comprend 602 bornes. La borne n°1  débute sur la rive droite de la Bidassoa, pour se terminer au pied du Cap de Creus avec la borne 602. Ce bornage remonte à l'époque du Traité des Pyrénées.
  • La Pala Carta (23.10.12)
    La Pala Corta 

     
    Spécialité virile entre toutes ,elle est pratiquée avec un instrument ou "massue".
    Il faut aux joueurs des qualités physique et d’adresse exceptionnelles pour retourner pendant les échanges une pelote dure et vive. Régulièrement les palistes recouvrent de ruban adhésif (Chatterton) et résine de pin le manche de leur instrument pour favoriser son adhérence
    .


    La région Midi‐Pyrénées est une région phare pour la Pala corta puisque elle possède en son rang les champions du monde en titre 2010 à Pau et les vainqueurs de la coupe du monde 2011 à Brive, Sylvain Brefel et Thomas Iris.

    Mais les grands espoirs au niveau mondial dans cette discipline, ce sont les jeunes Tarbais Pierre Adrien Casteran et Benoit Chatellier.
    Déjà 4 fois Champions de France junior et 1/2 finalistes des derniers championnats de France seniors, ils espèrent décrocher leur premier titre de Champion du Monde le 28 Octobre , chez eux , à Tarbes.
  • Gaye Mariolle (04.07.12)
    Le soldat de Napoléon, Gaye Mariolle, natif de la vallée est à l'origine de la célèbre Fête des Mariolles de Campan dans les Hautes Pyrénées. 
  • Gaztelu Zahar (04.07.12)

    Fondé en 1945, Gaztelu Zahar est le premier chœur d'hommes du Pays basque français. Aujourd'hui, ses membres perpétuent la tradition transmise par leurs aînés du chant choral basque populaire.
  • Hourquette d'Ossoue (23.04.12)

    Le plus haut col sur la route du GR10 est celui de la Hourquette d’Ossoue dans le massif du Vignemale à 2 734 m d’altitude.