Horizon Livre - Librairie Balade, Randos et Pyrénées
Accueil Dossiers Cols et cirques Pla d'Adet

Pla d'Adet

Voilà un autre haut lieu des Hautes Pyrénées : le Pla d'Adet. Certes, c'est une station de sport d'hiver donc au sommet se trouve pas mal de chalets qui gâchent un peu le paysage mais pour ce qui est de la montée, elle n'a rien à envier aux autres cols des Pyrénées! Elle fut le théâtre de la dernière victoire d'étape de Poulidor sur le Tour de France en 1974. Une montée durant laquelle il a battu à la pédale le grand Eddy Merckx relégué à plus de 2min (mais qui avait plus de 8min d'avance au général). Lucien Van Impe a également gagné à 2 reprises dans cette station.

Etant donné que c'est une station de sport d'hiver, elle n'a qu'un seul versant. La station culmine à 1680m d'altitude pour une longueur de 10,2 kilomètres et 8,5% de pente moyenne, ce qui représente environ 850m de dénivelé! Un gros morceau, surtout que les 3 derniers kilomètres sont faciles!

Lorsque le cycliste se trouve à Saint Lary, il faut prendre la direction de Vignec à l'ouest. Là, la montée va commencer directement sur de très forts pourcentages! Une longue ligne droite sur des pentes entre 9 et 11%.  Une ligne droite interminable sur une route large au début et en très bon état bordée sur la droite par un petit muret blanc évitant la chute dans le ravin, ce qui pourrait être assez facheux. Beaucoup trouvent le paysage et la vue sur la vallée de Saint Lary en contrebas très jolie, moi je n'ai pas trouvé, mais cela dépend de chacun je pense. L'inconvénient de cette route est la fréquentation automobile qui reste élevée en été. Après plus de deux bons kilomètres de ligne droite sur ces pentes à 9-11%, la route part en épingle à gauche. Détrompez vous! La pente ne baisse pas! Et c'est reparti dans l'autre sens dans une grande ligne droite de nouveau avec la vue sur la vallée sur notre gauche! Attention au vent qui souffle fort dans ce coin là! Tantôt de face, tantôt dans le dos selon le lacet dans lequel on est!  Cette pente rude et usante ne va pas faiblir pendant encore plusieurs kilomètres! Une éternité. La route va finir par être un peu plus sinueuse en approchant du village de Soulan mais pas énormément non plus. La portion juste avant Soulan et dans le village est très raide à 11% de moyenne! A Soulan nous sommes au 7e kilomètre de l'ascension, il en reste moins de 4 jusqu'au sommet et là, le cycliste peut se dire que le plus dur est fait! Quelques centaines de mètres après Soulan, la route va devenir plate pendant environ 200m. A cet endroit se trouve un grand parking ainsi qu'une bifurcation avec une route partant sur la droite en direction du col du Portet (2215m). Pour continuer vers le Pla d'Adet il faut continuer sur la route principale qui part vers la gauche. Après les 7 premiers kilomètres, les 3 derniers c'est vraiment de la rigolade. Un kilomètre à 3,5% suivi d'un autre à 5% avant de se retrouver sur un dernier kilomètre au milieu des chalets, à 7%. Sur cette dernière portion, la route passe dans une petite forêt qui sera appréciée du cycliste par forte chaleur!
Au sommet, comme je le disais, la vue est gâchée par les chalets mais on peut quand même en profiter. Sur le versant d'en face il est possible d'apercevoir les lacets montant vers le col du Portet, tandis que la vue sur les sommets alentours est dégagée.

Cette montée est donc courte mais très raide sur le début et c'est quand même avec un certain soulagement que le cycliste arrivera là-haut. Attention au vent qui souffle souvent fort sur le début de la montée très exposée. Le paysage ne vaut pas celui du Tourmalet ou du Soulor, mais il est quand même sympa au sommet.
 

Actualités

  • Librairie et TVA (01.04.12)

    Nous vous rappelons que la TVA passe aujourd'hui de 5,5 % à 7 %. Nous sommes solidaires avec nos collègues des librairies indépendantes. Une question se pose dans un marché délicat, ou une grande partie des librairies sont en difficulté avec une marge très réduite. Que veulent nos pouvoirs décisionnaires l'avènement de certaines enseignes ? Le livre n'est pas un produit d'appel, il est le support d'une culture, du savoir, des évolutions, d'un peuple qui pense... Il est le garant de la démocratie. Cette décision va mettre en péril de nombreuses maisons d'éditions indépendantes et la toile des libraires qui en découlent. La france est exception culturelle avec son prix unique depuis 30 ans. La culture est une richesse !
    Lire la suite...

  • Nous vous rappelons la journée du 19 février 2012 organisée par le Comité départemental de la Fédération Française de montagne et d'Escalade à la station de Bourg d'Œil. Cette journée Pyré'Neige est l'occasion de découvrir les activités de montagne d'hiver (raquettes, randonnées à ski, snowboard, ...) avec un encadrement de qualité (bénévoles diplômés). Pensez-y !
    Lire la suite...
  • Depuis 1985, pour quelques représentations au cours du mois de juillet, l' Art  s'offre un théâtre à sa démesure.
    Lire la suite...

  • La 4éme édition de la course "Cours-Y-Verte" se déroulera le dimanche 7 octobre 2012. Il s'agit d'un semi marathon qui débute de Vernajoul pour une arrivée à La Bastide de Sérou. Vous pouvez trouver tous les renseignements pour les inscriptions sur le site : www.voieverte117.org.
    Lire la suite...
  • En fin de semaine dernière, c'est déroulé le 7 ème festival International du Free Ride Film à Saint Lary.
    Lire la suite...

  • Targassonne est un village de 200 habitants (en 2007) situé en Cerdagne dans les Pyrénées Orientales. Ce bourg est associé à la centrale solaire de Thémis. Lors de l'implantation de ce projet, le plateau de Cerdagne fut choisi pour la clarté de son ciel. Ce phénomène entraine un rayonnement solaire direct  exceptionnel classé comme le plus intense d'Europe.

    Le projet fut stoppé de 1986 à 2004, nos instances dirigeantes ne souhaitant pas valoriser cette énergie, depuis l'évolution, à la hausse du marché du brut, les visionnaires sont réapparus avec une réouverture et des déblocages de fonds publics. Il est vrai que l'on prévoit que le marché de l'énergie solaire représentera 10 % de la production mondiale à l'horizon 2050.

    Une association vient d’être créée : Thémis Solaire Innovation. Elle intègre le Conseil Général des Pyrénées Orientales, la Région Languedoc Roussillon et le pôle DERBI. Cette entité mutualisera les moyens humains, techniques, et financiers. Ce site est un superbe laboratoire de recherche fondamentale, Thémis Solaire Innovation se devra de fédérer les savoir-faire en facilitant les échanges et les alliances.

    Aujourd’hui trois  nouveaux projets sont mis en place sur le site de Thémis.  Ces deux opérations de recherche et développement se nomment « Thémis – Phoc »,  « Augustin Fresnel 1 » et « Pégase ».

    "Thémis-Phoc" est mis en place par l’entreprise Soitec de Grenoble. L’investissement, de cette entreprise internationale, a pour finalité de construite une vingtaine de trackers photovoltaïque à concentration. Ils seront connectés au réseau E.R.D.F pour permettre l’exploitation des 170 kW produits.

    "Augustin Fresnel 1" émane de la société Solar Euromed de Dijon. Cette entreprise, spécialisée dans le solaire à concentration, souhaite par le biais des réflecteurs linéaires de Fresnel, transformer l’eau en vapeur. En effet, en utilisant les phénomènes  thermodynamiques des réflecteurs de Fresnel qui concentrent les rayonnements sur un tube absorbeur situé à 6 mètres de haut.

    Nous nous devions de parler du projet "Pégase", fruit d’une collaboration entre E.D.F et laboratoire PROMES du Centre National de Recherche Scientifique de Perpignan Odeillo, qui travaille justement sur le développement de l’énergie solaire thermodynamique sur Thémis.

    Les héliostats de la  centrale solaire de Thémis utilisent deux techniques :
    La thermodynamique Le photovoltaïque
    Lire la suite...

  • Espace Culturel Art et Sciences des Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya
    Arte eta Zientzia Kultur Eremua

    Isturitz - Hasparren, une semaine autour des flûtes préhistoriques d'Isturitz et du compositeur François Rossé...

    Vendredi 11 et samedi 12 mai 2012 dans la grotte d'Isturitz
    Création musicale contemporaine de François Rossé
    pour ensemble de flûtes en os de vautour et autres instruments
    ....ASPALDIAN...

    précédée d'une présentation des flûtes par Christian Normand, archéologue SRA
    Avec les musiciens
    Mixel Etxekopar - Christian Vieussens - Jean-Louis Hargous
    Jean-Xarles Sans - José Le Piez - François Rossé,

    la participation des flûtistes de Soule Grégoire Lauga et Nicolas Basterreix
    et Marie Bidart de l'Ecole de Musique Soinubila d'Hasparren
    Vendredi 11 mai : 20h30 - samedi 12 mai : 19h00
    Informations réservations : 05 59 47 30 17
    En savoir plus

    à Hasparren, le Centre Culturel Eihartzea organise le
    Jeudi 10 mai à 19h30
    un Baten Bila "apero-tchatche-impro"

    avec François Rossé et Mixel Etxekopar
    Maison Eihartzea - Rue Francis Jammes
    Renseignements : 05 59 29 43 36
    En savoir plus

    www.grottes-isturitz-espaceculturel.com
    Lire la suite...
  • A compter d' aujourd'hui, la station de Peyragudes dans les Pyrénées, accueille les meilleurs riders de la planète à l'occasion de la septième étape de la Coupe du monde de descente.

    Pendant le Week End, les spécialistes de l'extrême pourront dévaler les pentes pyrénéennes à plus de 100 km/heures et sans freins, c'est le hobby des 230 riders qui ont fait le déplacement au col de Peyresourde ce week-end, aux confins du Comminges.

    Equipés de rollers, de street luges ou de longboards, ces amateurs de sensations fortes entendent bien s'offrir une place sur le podium en descendant le plus vite possible les 2,7 km de piste.

    L'épreuve se déroule de 9 heures à 19 heures.

    Parmi les onze étapes que compte la Coupe du monde, la piste de Peyragudes est considérée comme la plus rapide de toutes: «Pendant les entraînements de ce matin, on a atteint les 120 km/h en luge!».

    Venez nombreux encourager et voir cette fantastique compétition !
    Lire la suite...

  • Les inscriptions pour la Course "La Pyrénéenne" , qui se déroulera le dimanche 1 juillet 2012 au départ d'Argelès-Gazost, sont ouvertes. Vous pouvez réaliser votre inscription via le lien suivant : Formulaire. Cette épreuve  de Haute Montagne, conserve un esprit de forte convivialité. Les organisateurs vous proposent deux tracés : La Deux Vallées ou la Quatre Vallées à vous de choisir. Il est important de s'inscrire rapidement, la renommée de cette course est grandissante.

     
    Lire la suite...



  • 3es CONFRONTATIONS DE LA MONTAGNE REBELLE

    jeudi 27 septembre 2012 - 9h30 à l'Hospitalet

    Territoires en marge : un cas d'école


    Préoccupation majeure de notre société, l’éducation et l’avenir de la jeunesse sont une priorité nationale. Elle se confronte à de nombreux problèmes et fait l’objet de débats et polémiques incessants. Au cœur de ce sujet sensible surgissent des questions, des anxiétés, des impasses : décrochage scolaire, panne de l’ascenseur social, augmentation des inégalités, chômage des jeunes...
    De nouveaux modèles peuvent-ils émerger ?
    Quelles expérimentations innovantes à mettre en œuvre pour demain ?

    Des territoires fracturés côtoient des territoires délaissés
    Là où la ville se confronte à de vives fractures sociales, les zones rurales et de montagne subissent une déscolarisation sans précédent... Deux univers se désagrègent sans se voir. Les uns, vivent de plein fouet les surcharges, les manques de moyens mais aussi les tensions culturelles et sociales qui surgissent dès le plus jeune âge. Les autres tentent de conserver des écoles qui disparaissent une à une, laissant en friche toute idée de resocialisation locale. Non, l’école n’est plus la même partout en France...

    Territoires en marge : une ressource insoupçonnée ?
    Ces territoires ruraux constituent, par nature, un terreau favorable au renouvellement des pratiques éducatives. Une pépite ignorée où la décentralisation donne pourtant aux collectivités territoriales des marges de manoeuvre nouvelles, où la mobilisation des parents, des enseignants et de collectifs démontre que ces territoires sont de véritables laboratoires d’idée. Des lieux d’expérimentation et d’innovation où peuvent se conjuguer culture, connaissance, accès au monde réel et aux métiers, confiance, brassage de proximité, transmission intergénérationnelle, coopération, individuation, valeurs collectives, socialisation qui génèrent un effet positif sur l’intégration sociale et la réussite scolaire.

    Cas d’école. Le «faible» sera-t-il le levier du «fort» ? Les territoires en marge constituent-ils une ressource insoupçonnée pour l’ensemble de la cité ?
    Intervenants
    :

    Marc CARBALLIDO, vice-président du Conseil régional Midi-Pyrénées,
    Pierre CHAMPOLLION, président de l’Observatoire de l’Ecole Rurale, inspecteur d’Académie Inspecteur Pédagogique hors-classe - Chercheur. Grenoble.
    Marc DEMEUSE, professeur à l’Université de Mons. Directeur de l’Institut d’Administration Scolaire de Belgique.
    Eric BARDON, Conseil général de l’agriculture, de l’alimentation et des espaces ruraux. Paris. Membre du think tank européen : «Groupe Saint-Germain».
    Patrick DENOUX, professeur de psychologie interculturelle. Université Jules Verne. Amiens. Membre du think tank européen : «Groupe Saint-Germain».
    Didier HOUGUET. Ministère des finances. Paris. Ancien conseiller du ministre de l’Économie. Spécialiste du monde rural et des collectivités locales.
    Jean TKACZUK président de la Commission recherche et enseignement supérieur du Conseil régional Midi-Pyrénées.
    Lire la suite...

Le saviez-vous ?

  • Bornage des Pyrénées (12.04.13)
    La chaine des Pyrénées comprend 602 bornes. La borne n°1  débute sur la rive droite de la Bidassoa, pour se terminer au pied du Cap de Creus avec la borne 602. Ce bornage remonte à l'époque du Traité des Pyrénées.
  • La Pala Carta (23.10.12)
    La Pala Corta 

     
    Spécialité virile entre toutes ,elle est pratiquée avec un instrument ou "massue".
    Il faut aux joueurs des qualités physique et d’adresse exceptionnelles pour retourner pendant les échanges une pelote dure et vive. Régulièrement les palistes recouvrent de ruban adhésif (Chatterton) et résine de pin le manche de leur instrument pour favoriser son adhérence
    .


    La région Midi‐Pyrénées est une région phare pour la Pala corta puisque elle possède en son rang les champions du monde en titre 2010 à Pau et les vainqueurs de la coupe du monde 2011 à Brive, Sylvain Brefel et Thomas Iris.

    Mais les grands espoirs au niveau mondial dans cette discipline, ce sont les jeunes Tarbais Pierre Adrien Casteran et Benoit Chatellier.
    Déjà 4 fois Champions de France junior et 1/2 finalistes des derniers championnats de France seniors, ils espèrent décrocher leur premier titre de Champion du Monde le 28 Octobre , chez eux , à Tarbes.
  • Gaye Mariolle (04.07.12)
    Le soldat de Napoléon, Gaye Mariolle, natif de la vallée est à l'origine de la célèbre Fête des Mariolles de Campan dans les Hautes Pyrénées. 
  • Gaztelu Zahar (04.07.12)

    Fondé en 1945, Gaztelu Zahar est le premier chœur d'hommes du Pays basque français. Aujourd'hui, ses membres perpétuent la tradition transmise par leurs aînés du chant choral basque populaire.
  • Hourquette d'Ossoue (23.04.12)

    Le plus haut col sur la route du GR10 est celui de la Hourquette d’Ossoue dans le massif du Vignemale à 2 734 m d’altitude.