Horizon Livre - Librairie Balade, Randos et Pyrénées
Accueil Actualités Assemblée Générale Mondiale d'Emmaüs

Assemblée Générale Mondiale d'Emmaüs

Monsieur Jean Rousseau, président d'Emmaüs, à préciser hier lors de sa visite à Tarnos, que l'assemblée Générale Mondiale des compagnons d'Emmaüs aura lieu du 19 au 24 mars 2012. Le lieu est encore à déterminer. Le théme a été dévoilé : "Comment faire ensemble en pleine crise " tout un programme.
 

Actualités


  • Nous vous rappelons la journée du 19 février 2012 organisée par le Comité départemental de la Fédération Française de montagne et d'Escalade à la station de Bourg d'Œil. Cette journée Pyré'Neige est l'occasion de découvrir les activités de montagne d'hiver (raquettes, randonnées à ski, snowboard, ...) avec un encadrement de qualité (bénévoles diplômés). Pensez-y !
    Lire la suite...

  • Les Pyrénées sont le lieu où nombre de légendes du Tour de France se sont faites. Et au vu du profil des 3 grandes étapes de montagne de l’édition 2012, nul doute que la tradition sera respectée cette année encore.

    Les festivités démarrent le dimanche 15 juillet avec l’étape entre Limoux et Foix dans un parcours de 191 km. A leurs arrivés, les cyclistes auront passé le col du Portel, de catégorie 2, le Port de Lers, catégorie 1, soit 11.4 km de montée à 7% et le Mur de Péguère de catégorie 1 avec ses 9.3 km de montée à 7.9% et ses pics à 18% lors de l’arrivée au sommet. L’arrivée se fait à Foix, troisième fois ville étape du Tour de France.

    Lundi 16 juillet, c’est une journée de plaine, et repos le lendemain. Mercredi 18 juillet sera surement la journée la plus importante à suivre cette année avec une étape de 197 km entre Pau et Bagnères-de-Luchon. Cette petite « ballade » débutera par le col de l’Aubisque, col hors catégorie, avec 16.4 km de montée suivi du mythique Tourmalet, lui aussi célébrissime hors catégorie de 19 km d’ascension. Suivent les cols d’Aspin et de Peyresourde, tous deux de catégorie 1, longs de 12.4 et 9.5 kilomètres. L’étape se termine à Bagnères-de-Luchon, 51eme fois ville étape après avoir traversé des paysages tous plus magnifiques les uns que les autres et écrit vraisemblablement une nouvelle page du Tour de France.

    La troisième et dernière étape pyrénéenne partira du lieu d’arrivée de la veille pour finir à Peyragudes. Au sommaire du jour : le col de Menté, catégorie 1, 9.3 km d’ascension sur 9.1% de moyenne. Suivent le col d’Ares et la côte de Burs. Mais pas le temps de profiter du décor car c’est le Port de Bales, un hors catégorie, qui approche avec ses 11 km de montée à 7.7% en moyenne. La dernière grande étape des Pyrénées se clôture par la montée sur Peyragudes sur une nouvelle route utilisée pour la première fois par le Tour.
    Un millésime 2012 qui s’annonce prometteur en rebondissement.
    Lire la suite...

  • Un grand événement se prépare au centre équestre Les Fjords du Razès le samedi 23 juin à partir de 16 heures et jusqu'à la nuit. Il fêtera son 7 éme anniversaire. Ce centre est situé sur le village et il est une base de loisirs équestres, au cœur d'une multitude de chemins pour découvrir cette belle région du Razès. La structure est composée d'un club-house, d'une sellerie, d'une carrière, d'un PTV. La cavalerie est essentiellement constituée de chevaux fjords et quelques shetlands pour les plus jeunes. L'encadrement est assuré par qui ? L'encadrement est assuré par une monitrice diplômée d'État, Cécile, et par une accompagnatrice de tourisme équestre, moi-même, Sophie. Tout cela vous est servi dans une belle ambiance chaleureuse et conviviale. Nous vous proposons des balades, des randonnées, de l'instruction ainsi que de l'animation poneys. Quel est le programme de cet anniversaire ? Au programme, ce centre propose un « cabaret équestre » avec des jeux équestres, de la voltige, de l'attelage, un CSO, deux démonstrations de monte à cru, du travail aux longues rênes et un magnifique carrousel avec six chevaux. Les danseurs du club Les Country's friends participent également au spectacle. Le soir, remise des prix et tirage de la tombola pour permettre de gagner des séances d'équitation et de nombreux autres lots. Il y aura une buvette sur place Venez passer un bon moment et encourager ces cavaliers, ce sera leur plus belle récompense car ils ont bien travaillé pour la réalisation de cette fête. Alors… que la fête commence. Extrait de la Dépêche.fr
    Lire la suite...

  • Pour sa 37 éme éditions, le Festival du Comminges se déroulera cette année du 15 juillet au 18 août 2012. Il sera visible dans les villes suivantes :
    Saint-Bertrand de Comminges, Martres-Tolosane, Valcabrère, Saint-Gaudens. Son directeur artistique, Jean Patrice Brosse, le décrit ainsi :« Le programme 2 012 reste fidèle à nos éditions précédentes. Notre public est surtout constitué de gens de passage. Nous devons donc lui offrir un panorama le plus large possible de la musique classique, c'est-à-dire du Moyen âge à l'époque contemporaine »

    Réservations : tél. 05 61 95 44 44, 05 61 88 32 00.
    Lire la suite...
  • Nous vous proposons un article fort intéressant sur le Piment Espelette publié dans l'Express.

    Piment d'Espelette, devenu "le caviar pourpre" du Pays basque


    ESPELETTE (Pyrénées-Atlantiques) - La production du piment d'Espelette (Pyrénées-Atlantiques) explose grâce à la notoriété acquise à travers son Appellation d'origine contrôlée (AOC) qui fait vivre quelque 170 producteurs pour le plaisir d'épiceries fines et chefs étoilés.

    Un couple d'agriculteurs Panpi Olaizola (D) et Leire Ithurralde font leur récolte de piments d'Espelette, le 21 août 2012

    A la ferme Belazkabieta d'Espelette, nichée au pied du Mondarrain (749 m), le couple formé par Panpi Olaizola et Leire Iturralde s'apprête à récolter le fruit de 9.000 pieds de piment plantés au printemps sur 0,4 ha.

    "C'est un travail entièrement manuel, il faut revenir sans cesse à la tâche, le piment ne peut être ramassé que lorsqu'il est rouge à 100 %" explique Panpi Olaizola.

    La récolte est strictement réglementée, puisque l'Appelation d'origine contrôlée obtenue en mai 2000 et qui s'est enrichie en 2008 d'une "Appellation d'origine protégée", prévoit qu'elle doit être manuelle, exclure les "piments blessés, fendus ou nécrosés" et doit être terminée le 30 novembre.

    "Le piment mis en corde doit avoir un épiderme sans défaut. Il mesure entre sept et 14 centimètres. Une corde peut comprendre jusqu'à 100 piments," précise Leire Iturralde.

    La poudre de piment doit elle provenir exclusivement d'une même exploitation et ne contenir ni colorant, ni additif, ni conservateur.

    Le terroir AOC, blotti contre le piémont pyrénéen autour d'Espelette, s'étend sur dix communes du Labourd (une des sept provinces du Pays basque) et concerne seulement une centaine d'hectares, qui jouissent de températures douces en été, d'une pluviométrie unique en France à cette altitude et d'une brise naturelle créée par un relief tourmenté.

    Ici, on parle de "caviar pourpre" depuis que le piment a obtenu l'AOC, devenant la seule épice jouissant de titre en France.

    Grâce à cette appellation, la production a doublé en quatre ans, atteignant 156 tonnes. Le chiffre d'affaires généré par la filière en 2011 représente 9 millions d'euros, selon le Syndicat de l'AOP Piment d'Espelette, qui, en poudre, se vend à 48 EUR le kilo.

    Très apprécié des grands chefs

    Sur cette période le nombre de producteurs a augmenté de 60%.

    "L'effondrement de certains cours agricoles (porc, lait) a amené des producteurs à revenir au piment d'Espelette, permettant le maintien de certaines exploitations agricoles", explique à l'AFP la présidente du syndicat Martine Damois.

    "L'AOP bénéficie désormais d'une demande du marché national en épiceries fines, magasins de terroir, restaurateurs et grossistes", précise-t-elle.

    Le piment connaît aussi une demande à l'export de pays européens, du Canada et des Etats-Unis, et de pays asiatiques (Japon).

    La filière, précise-t-elle, génère 650 emplois directs.

    Le couple de jeunes trentenaires de la ferme Belazkabieta a lui repris l'exploitation familiale construite en 1834.

    Y cultivait-on déjà le piment d'Espelette, venu du Mexique et débarqué dans les mallettes de Christophe Colomb avant d'arriver en France, aux alentours du XVIe siècle '

    "Les femmes le cultivaient pour un usage domestique", raconte Panpi Olaizola: "Mes parents l'ont commercialisé à partir de 1972".

    Le piment d'Espelette est aussi très apprécié des grands chefs.

    Le chef trois étoiles Michel Guérard de l'hôtel-restaurant "Les Prés d'Eugénie" à Eugénie-les-Bains (Landes), est l'un de ses ambassadeurs.

    Il "est voluptueux composé d'arômes complexes, à la fois délicat et sensuel. Il dégage un parfum de fruits d'été séchés. Tout peut se marier avec lui à condition qu'on l'utilise avec parcimonie", témoigne-t-il.

    Le succès a cependant son revers: les terres, dont les prix flambent, pourraient intéresser de grands groupes agroalimentaires qui chercheraient ainsi à monopoliser un marché rémunérateur.

    "Nous devons garder la main", dit Mme Damois: "Nous tentons actuellement de durcir le cahier des charges pour que la filière reste protégée".  l'auteur et contribue également à la rédaction d'articles dans plusieurs magazines de rando
    Lire la suite...
  • Le Conseil général de la Haute-Garonne propose pour la saison 2013-2014 une exposition consacrée aux pratiques funéraires païennes, intitulée Désirs d’éternité. Cultes funéraires dans le Comminges antique. A cette occasion, le Conseil général de la Haute-Garonne organise de juin à novembre 2013 une série de conférences, à raison d’une intervention par mois, afin de développer les différents thèmes qu’aborde l’exposition.

    « À propos... »
    s’intéressera ainsi pendant une heure, au travers d’œuvres exceptionnelles à ce que les pratiques funéraires convènes empruntent aux traditions romaines et à ce qu’elles ont d’original. Agenda des conférences 26 juin à 17h30 - La mort romaine
    Cette conférence a pour but de faire connaître ce que l’on entend par cultes funéraires et ce qu’étaient les nécropoles antiques. On se demandera comment, de l’étude à l’aquarelle, reconstituer une nécropole antique de Lugdunum (Saint-Bertrand-de-Comminges).

    24 juillet à 17h30 - La mort et ses monuments
    Quelques monuments funéraires antiques se dressent encore dans le paysage commingeois, beaucoup d’autres ont disparu. Mausolées et piles funéraires exaltaient ainsi à travers le territoire de la cité la mort de l’élite locale.

    21 août à 17h30 - La mort et ses images
    Nombreux sont les stèles et coffres funéraires qui jalonnent la route d’un touriste curieux en Comminges. Si les premières sont romaines et les seconds locales, ils affichent sur leur façade des motifs de l’iconographie funéraire latine et aquitaine qui trahissent ce que l’on pourrait appeler un « mélange des genres ».

    18 septembre à 17h30 - La mort et ses mots
    A l’occasion de cette conférence quelques inscriptions funéraires convènes seront déchiffrées, lues et expliquées. On en profitera pour présenter ce que l’épigraphie funéraire peut apporter à la connaissance du monde antique convène.

    23 octobre à 17h30 - La mort romaine

    Cette conférence a pour but de faire connaître ce que l’on entend par cultes funéraires et ce qu’étaient les nécropoles antiques. On se demandera comment, de l’étude à l’aquarelle, reconstituer une nécropole antique de Lugdunum (Saint-Bertrand-de-Comminges).

    20 novembre à 17h30 - La mort et ses images
    Nombreux sont les stèles et coffres funéraires qui jalonnent la route d’un touriste curieux en Comminges. Si les premières sont romaines et les seconds locales, ils affichent sur leur façade des motifs de l’iconographie funéraire latine et aquitaine qui trahissent ce que l’on pourrait appeler un « mélange des genres ». Infos pratiques Conseil général de la Haute Garonne
    Les Olivétains 2
    Bâtiment de l’Ancienne gendarmerie
    31510 Saint-Bertrand-de-Comminges
    Tél. 05 61 88 55 00

    Conseil général de la Haute Garonne
    Musée archéologique départemental
    Etudes & Conservation
    Bâtiment de l’Ancienne gendarmerie
    31510 Saint-Bertrand-de-Comminges
    Tél. 05 61 88 31 79
    Lire la suite...

  • L' A.D.P.S.G. est l'association pour la défense et la protection des vallées pyrénéenne de Saux et de la Gela. Elle fut créé le 10 janvier 2011 pour être devenir un contre-pouvoir au projet de création de station de ski en liaison avec Piau-Engaly. Dans l'idée nous soutenons la démarche de cette association qui se bat pour conserver les spécificités des Pyrénées. D’autre part, les stations pyrénéennes sont confrontées aujourd’hui à un manque de neige. La généralisation de la neige de culture est-elle la solution la plus approprié en termes de respect de l’environnement ? De plus, l’élaboration du plan quinquennal est elle la seule vision à long terme de nos instances gouvernementales ? Est il indispensable de dénaturer un site viable l’été ? Les zones de montagne ont un avantage touristique incontestable leur bi saisonnalité.  C’est nombreuses questions nous taraude c’est pour cette raison de nous vous proposons de visiter le site de A.D.P.S.G. qui se nomme : Sauvons La Gela.
    On est tous des acteurs du monde qui nous entoure à nous de construire notre avenir.
    Lire la suite...
  • Anthoni Tapies (30.06.12)

    Le musée d’art moderne de Céret rend hommage à Anthoni Tàpies


    Depuis le 30 juin et jusqu’au 14 octobre, le musée d’art moderne de Céret (Pyrénées Orientales) rend hommage au peintre Catalan, Anthoni Tàpies.

    Son histoire avec la peinture commence pendant une période de convalescence, en copiant des œuvres de Van Gogh ou Picasso. Sa carrière de peintre débute pendant la Seconde Guerre mondiale et l’avènement du franquisme.

    Il se révolte contre l’art officiel, se choque des atrocités de la guerre et de la civilisation occidentale belliqueuse. L’artiste se tourne alors vers les philosophies orientales et les arts premiers. Il s’investit dans un mode d’expression très personnel. Style que l’on peut noter grâce à l’usage de matériaux bruts, d’une gamme de couleurs restreinte et l’emploi de nombreux signes et symboles.

    L’exposition « Image, Corps, Pathos » comporte 43 peintures et sculptures datées des années 1945 à 2008. Elle s’articule autour de la matière, du corps de l’œuvre. C’est la représentation de cinquante années de recherche et de création.
    Lire la suite...
  • Pêche et Quillan (04.02.12)

    Un projet de Lac à Quillan vient d'être présenté à M. le Sous-préfet de l'Aude à Limoux. Ce projet, refusé en 2009, prévoit l'aménagement d'un complexe touristique avec la création de  deux  lacs. Le premier lac alimenté par l'Aude en circuit fermé (?) et où l'eau sera renouvelée toute les douze heures, aura pour finalité la baignade. La superficie de ce lac avoisinera les 6 500m² pour une profondeur moyenne de 1,8m. Pour vous amis pêcheur, un second lac spécifique verra le jour avec une prise d'eau sur le Saint Bertrand et une superficie de 14 000 m ². Bel espace ! Tenez nous au courant ami  pêcheur quillanais.
    Lire la suite...
  • Pour la huitième année consécutive, les offices de Tourismes d'Ascain, de Cambo les Bains, d' Espelette, de Saint Pée sur Nivelle et de Sare mettent en commun leur savoir faire pour organiser une journée de découverte du sntier de randonnée  GR8 qui traverse leur région.
    Lire la suite...

Le saviez-vous ?

  • Bornage des Pyrénées (12.04.13)
    La chaine des Pyrénées comprend 602 bornes. La borne n°1  débute sur la rive droite de la Bidassoa, pour se terminer au pied du Cap de Creus avec la borne 602. Ce bornage remonte à l'époque du Traité des Pyrénées.
  • La Pala Carta (23.10.12)
    La Pala Corta 

     
    Spécialité virile entre toutes ,elle est pratiquée avec un instrument ou "massue".
    Il faut aux joueurs des qualités physique et d’adresse exceptionnelles pour retourner pendant les échanges une pelote dure et vive. Régulièrement les palistes recouvrent de ruban adhésif (Chatterton) et résine de pin le manche de leur instrument pour favoriser son adhérence
    .


    La région Midi‐Pyrénées est une région phare pour la Pala corta puisque elle possède en son rang les champions du monde en titre 2010 à Pau et les vainqueurs de la coupe du monde 2011 à Brive, Sylvain Brefel et Thomas Iris.

    Mais les grands espoirs au niveau mondial dans cette discipline, ce sont les jeunes Tarbais Pierre Adrien Casteran et Benoit Chatellier.
    Déjà 4 fois Champions de France junior et 1/2 finalistes des derniers championnats de France seniors, ils espèrent décrocher leur premier titre de Champion du Monde le 28 Octobre , chez eux , à Tarbes.
  • Gaye Mariolle (04.07.12)
    Le soldat de Napoléon, Gaye Mariolle, natif de la vallée est à l'origine de la célèbre Fête des Mariolles de Campan dans les Hautes Pyrénées. 
  • Gaztelu Zahar (04.07.12)

    Fondé en 1945, Gaztelu Zahar est le premier chœur d'hommes du Pays basque français. Aujourd'hui, ses membres perpétuent la tradition transmise par leurs aînés du chant choral basque populaire.
  • Hourquette d'Ossoue (23.04.12)

    Le plus haut col sur la route du GR10 est celui de la Hourquette d’Ossoue dans le massif du Vignemale à 2 734 m d’altitude.