Horizon Livre - Librairie Balade, Randos et Pyrénées
Accueil Accueil Agenda Général
  Imprimer Email help
Flat View
Vue par année
Vue par mois
Vue par mois
Weekly View
Vue par semaine
Daily View
Aujourd'hui
Search
Rechercher

Courir à Eysus

Dimanche, 22 Avril 2012, 09:15



La Ronde des Crêtes  vous propose le 22 avril 2012 deux épreuves sportives :

  • La course de 14 km
  • une marche de 10 km

Site : http://www.larondedescretes.com

Lieu : Eysus - 64400
Contact : Hourat Daniel 05 59 344 719 ou 06 21 45 73 19

<< Retour

Actualités


  • Pour la deuxième année consécutive, le Tour des Pyrénées  est annulé en raison de difficultés financières.
    Cette épreuve franco-espagnole était inscrite au calendrier UCI du 31 juillet au 4 août prochains.
    Sur le site internet de la course, plus que deux étapes étaient évoquées, Vic-en-Bigorre - Cauterets le 1er août et Nay - Tarbes le 2.

    L'organisation d'étapes en Aragon n'était pas possible à cause de la conjoncture économique en Espagne, peut-on lire sur le site internet.
    Deux partenaires importants ne pouvaient par ailleurs plus soutenir financièrement la course remportée en 2010 par Florent Barle.
    Le communiqué précise : "Cette décision nous est dictée par mesure de sagesse afin de ne pas hypothéquer l'avenir de cette course."

    Près de 50 équipes souhaitaient obtenir une invitation :
    Auber 93, Bridgestone-Anchor, Wallonie-Bruxelles, Itera-Katusha, Atlas Personal-Jakroo ou encore Chipotle-First Solar Development Team avaient postulé.


    Lire la suite...
  • Top 14 (17.02.12)

    Le Top 16 passe à la trappe pour un changement la saison prochaine. Le débat divise les présidents de club. Pierre Yves Revol, président de la Ligue Nationale de Rugby, vient de confirmer hier là non évolution du championnat de rugby pour la saison prochaine. M. Revol a précisé " Quel que soit le nombre de doublons qu'il y a eus cette année, ils étaient prévus et doivent être assumés. On ne change pas de formule en cours de saison. Ce ne serait pas très sérieux". Cependant, il a assuré qu'un groupe de travail seait crée sur le sujet. Le rêve de revoir un bouclier de Brennus décerne comme jadis, au moins des huitièmes de finales). Les matchs éliminatoires permettaient au club de niveau moyen d'espérer une victoire sur un match et de continuer leur parcours vers la sacre en véhiculant certaines valeurs  (entraide, solidarité, cohésion,...) Et l'ambiance du stade, quel plaisir !

    Lire la suite...
  • Label (14.02.12)

    L'Aquitaine et Midi Pyrénées ont lancé communément un label pour différencier les produits alimentaires du Sud-Ouest. Ce label Sud-Ouest France doit permettre au de conserver son positionnement sur le marché français et d'accroitre sa position à l'exportation. Bonne Chance et longue vie à Sud-Ouest France. Le cahier des charges est en cours d'élaboration, nous vous donnerons plus informations prochainement.
    Lire la suite...
  • Nous vous proposons un article fort intéressant sur le Piment Espelette publié dans l'Express.

    Piment d'Espelette, devenu "le caviar pourpre" du Pays basque


    ESPELETTE (Pyrénées-Atlantiques) - La production du piment d'Espelette (Pyrénées-Atlantiques) explose grâce à la notoriété acquise à travers son Appellation d'origine contrôlée (AOC) qui fait vivre quelque 170 producteurs pour le plaisir d'épiceries fines et chefs étoilés.

    Un couple d'agriculteurs Panpi Olaizola (D) et Leire Ithurralde font leur récolte de piments d'Espelette, le 21 août 2012

    A la ferme Belazkabieta d'Espelette, nichée au pied du Mondarrain (749 m), le couple formé par Panpi Olaizola et Leire Iturralde s'apprête à récolter le fruit de 9.000 pieds de piment plantés au printemps sur 0,4 ha.

    "C'est un travail entièrement manuel, il faut revenir sans cesse à la tâche, le piment ne peut être ramassé que lorsqu'il est rouge à 100 %" explique Panpi Olaizola.

    La récolte est strictement réglementée, puisque l'Appelation d'origine contrôlée obtenue en mai 2000 et qui s'est enrichie en 2008 d'une "Appellation d'origine protégée", prévoit qu'elle doit être manuelle, exclure les "piments blessés, fendus ou nécrosés" et doit être terminée le 30 novembre.

    "Le piment mis en corde doit avoir un épiderme sans défaut. Il mesure entre sept et 14 centimètres. Une corde peut comprendre jusqu'à 100 piments," précise Leire Iturralde.

    La poudre de piment doit elle provenir exclusivement d'une même exploitation et ne contenir ni colorant, ni additif, ni conservateur.

    Le terroir AOC, blotti contre le piémont pyrénéen autour d'Espelette, s'étend sur dix communes du Labourd (une des sept provinces du Pays basque) et concerne seulement une centaine d'hectares, qui jouissent de températures douces en été, d'une pluviométrie unique en France à cette altitude et d'une brise naturelle créée par un relief tourmenté.

    Ici, on parle de "caviar pourpre" depuis que le piment a obtenu l'AOC, devenant la seule épice jouissant de titre en France.

    Grâce à cette appellation, la production a doublé en quatre ans, atteignant 156 tonnes. Le chiffre d'affaires généré par la filière en 2011 représente 9 millions d'euros, selon le Syndicat de l'AOP Piment d'Espelette, qui, en poudre, se vend à 48 EUR le kilo.

    Très apprécié des grands chefs

    Sur cette période le nombre de producteurs a augmenté de 60%.

    "L'effondrement de certains cours agricoles (porc, lait) a amené des producteurs à revenir au piment d'Espelette, permettant le maintien de certaines exploitations agricoles", explique à l'AFP la présidente du syndicat Martine Damois.

    "L'AOP bénéficie désormais d'une demande du marché national en épiceries fines, magasins de terroir, restaurateurs et grossistes", précise-t-elle.

    Le piment connaît aussi une demande à l'export de pays européens, du Canada et des Etats-Unis, et de pays asiatiques (Japon).

    La filière, précise-t-elle, génère 650 emplois directs.

    Le couple de jeunes trentenaires de la ferme Belazkabieta a lui repris l'exploitation familiale construite en 1834.

    Y cultivait-on déjà le piment d'Espelette, venu du Mexique et débarqué dans les mallettes de Christophe Colomb avant d'arriver en France, aux alentours du XVIe siècle '

    "Les femmes le cultivaient pour un usage domestique", raconte Panpi Olaizola: "Mes parents l'ont commercialisé à partir de 1972".

    Le piment d'Espelette est aussi très apprécié des grands chefs.

    Le chef trois étoiles Michel Guérard de l'hôtel-restaurant "Les Prés d'Eugénie" à Eugénie-les-Bains (Landes), est l'un de ses ambassadeurs.

    Il "est voluptueux composé d'arômes complexes, à la fois délicat et sensuel. Il dégage un parfum de fruits d'été séchés. Tout peut se marier avec lui à condition qu'on l'utilise avec parcimonie", témoigne-t-il.

    Le succès a cependant son revers: les terres, dont les prix flambent, pourraient intéresser de grands groupes agroalimentaires qui chercheraient ainsi à monopoliser un marché rémunérateur.

    "Nous devons garder la main", dit Mme Damois: "Nous tentons actuellement de durcir le cahier des charges pour que la filière reste protégée".  l'auteur et contribue également à la rédaction d'articles dans plusieurs magazines de rando
    Lire la suite...

  • Le 25e Festival ibéro-andalou ouvre ses portes, du 22 au 30 novembre, avec au programme : danse, spectacles, conférences, lectures, expositions et films.

    Ce festival permettra de découvrir la culture espagnole au-delà de la réduction du flamenco et de la corrida. Comme le précise l'un des organisateurs, au XVIIe siècle, en Andalousie, les cultures espagnoles, arabes et juives se mélangent pacifiquement, d'où l'on tire des œuvres (comme, par exemple, «Don Quichotte») marquantes. Le but de ce festival est de permettre le rapprochement entre les cultures andalouse et bigourdane, comme l'explique l'organisatratice, Françoise Cervantès : «Nous lançons des fils qui nous relient avec cette culture».
    Un festival poussé par les collectivités

    Pour permettre à ce festival d'être opérationnel, de nombreuses collectivités ont été de solides partenaires, notamment la ville de Tarbes, ou encore le consulat général d'Espagne qui leur a proposé trois films à diffuser durant ces 8 jours. Afin de permettre aux personnes intéressées de suivre le plus grand nombre de spectacles, des pass aficionados ont été mis en place avec des réductions de tarifs. Les événements du festival se dérouleront au Pari, au théâtre des Nouveautés, au Zénith et au musée des Hussards. Premier rendez-vous au Pari, le 22 novembre, pour une exposition photos et un court-métrage.

    Article paru dans la dêpêche du midi du 18/11/2012
    Lire la suite...

  • Il est toujours intéressant d’accorder quelques lignes pour relater une initiative accès sur le partage.

    A compter du 1 mai 2012, un parcours découverte de la pêche et des milieux aquatiques sera accessible sur le lac de Doazon par le Syndicat Intercommunal d'Arthez-de-Béarn..

    Ce nouvel aménagement se présente sous la forme du ponton de pêche labellisé "Tourisme et Handicaps" pour 4 types de handicaps : visuel, moteur, auditif et mental.

    Le département des Pyrénées Atlantiques continue son travail de pour permettre l'accès aux personnes à mobilité réduite sur des sites de pêche. Il compte aujourd'hui 116 structures adaptées le classant au 6 ème rang national.
    L'AAPPMA Le Pesquit qui a activement participé au projet et qui en sera le principal animateur et utilisateur du fait de ses missions, a présenté une rétrospective du site et de son aménagement. La Fédération de Pêche a quant à elle remercié chacune des parties prenantes du projet.

    Nous félicitons tous les acteurs de ce projet qui travaille quotidiennement pour faciliter la pratique de la pêche à tous.
    Lire la suite...
  • Le Nouste Trail (23.03.12)

    L'association Cap'Raid 64 vient de prolonger la date limite d'inscription à son trail annuel. Vous pouvez vous inscrire jusqu'au 28 mars 2012. un site est dédié à cette course, nous vous proposons ci-après le lien vers cet espace informatif : http://www.capraid64.com/.
    Lire la suite...
  • Studio Raleigh (08.02.12)

    D'après un article du journal "Le Parisien», les studios Raleigh souhaiterais reprendre une partie des 300 hectares de l'ancienne Base aérienne de Francazal. L'état lancera fin mars 2012 deux procédures distinctes pour la gestion du site de Francazal.
    Nous serons alors fixés sur la demande d'exploitation des studios Raleigh, affaire à suivre...
    Lire la suite...
  • Transbiking 09 (18.04.12)

    Transbiking 09 arrive à grand pas, elle se déroulera à Auzat Vicdessos à partir du 27 avril 2012. L’accueil des participants débutera le 27 avril 2012 à partir de 16 heures. Cette épreuve de VTT de deux jours est un défi hors norme. Ce raid se débute le 28 avril à 7 heures. Il faut parcourir un parcours d'environ 100 kilomètres dans les montagnes ariégeoises avec un dénivelé positif de 4400 m puis les concurrents devront emprunter des sentiers aux pentes abruptes (allant jusqu'à 80 %) pour parvenir à l'arrivée. Les organisateurs ne focalise pas sur la performance puisque cette épreuve est non chronométré mais sur l'intelligence de course pour parvenir à l'arrivée. Cette épreuve est restreinte en terme inscription puisque 60 participants sont attendus venant de divers territoire français, belge ou espagnol. Pour une description plus complète de l'épreuve je vous propose l'excellent article d'Anne Sophie Terral sur Ariège News.
    Lire la suite...


  • Saint-Bertrand-de-Comminges, 2 000 ans d'histoire, à la Une de Pyrénées Magazine (n°143 de septembre-octobre).
    Saint-Bertrand-de-Comminges et Valcabrère, les diamants bruts du Comminges.
    Ces deux sites majeurs du patrimoine pyrénéen sont aussi des villages typiques du piémont.
    Visite guidée de ces hauts lieux de culture à découvrir dans un dossier de 13 pages de Pyrénées Magazine.
    Un reportage est aussi consacré à "Florent Rivère, la préhistoire dans la peau".
    Florent Rivère, animateur d'Archéo-labo d'Aurignac, l'atelier d'initiation à l'archéologie préhistorique, n'étudie pas seulement la préhistoire, il la fait vivre. Chaque découverte archéologique est un prétexte pour une expérience, ou même un trek, afin d'éprouver la vie des hommes préhistoriques. Et, à ses côtés, on s'y croirait...
    Un magnifique reportage de 5 pages à découvrir dans Pyrénées Magazine.


    Lire la suite...

Le saviez-vous ?

  • Bornage des Pyrénées (12.04.13)
    La chaine des Pyrénées comprend 602 bornes. La borne n°1  débute sur la rive droite de la Bidassoa, pour se terminer au pied du Cap de Creus avec la borne 602. Ce bornage remonte à l'époque du Traité des Pyrénées.
  • La Pala Carta (23.10.12)
    La Pala Corta 

     
    Spécialité virile entre toutes ,elle est pratiquée avec un instrument ou "massue".
    Il faut aux joueurs des qualités physique et d’adresse exceptionnelles pour retourner pendant les échanges une pelote dure et vive. Régulièrement les palistes recouvrent de ruban adhésif (Chatterton) et résine de pin le manche de leur instrument pour favoriser son adhérence
    .


    La région Midi‐Pyrénées est une région phare pour la Pala corta puisque elle possède en son rang les champions du monde en titre 2010 à Pau et les vainqueurs de la coupe du monde 2011 à Brive, Sylvain Brefel et Thomas Iris.

    Mais les grands espoirs au niveau mondial dans cette discipline, ce sont les jeunes Tarbais Pierre Adrien Casteran et Benoit Chatellier.
    Déjà 4 fois Champions de France junior et 1/2 finalistes des derniers championnats de France seniors, ils espèrent décrocher leur premier titre de Champion du Monde le 28 Octobre , chez eux , à Tarbes.
  • Gaye Mariolle (04.07.12)
    Le soldat de Napoléon, Gaye Mariolle, natif de la vallée est à l'origine de la célèbre Fête des Mariolles de Campan dans les Hautes Pyrénées. 
  • Gaztelu Zahar (04.07.12)

    Fondé en 1945, Gaztelu Zahar est le premier chœur d'hommes du Pays basque français. Aujourd'hui, ses membres perpétuent la tradition transmise par leurs aînés du chant choral basque populaire.
  • Hourquette d'Ossoue (23.04.12)

    Le plus haut col sur la route du GR10 est celui de la Hourquette d’Ossoue dans le massif du Vignemale à 2 734 m d’altitude.